La charte contre les LGBTIphobies

A l’occasion de la Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie 2015 (IDAHOT), l’Association des Journalistes Lesbiennes, gays, bis et trans (AJL) a proposé aux rédactions françaises la signature d’une charte intitulée « Les médias contre l’homophobie » (texte ci-dessous), depuis renommée « Les médias contre les LGBTIphobies » pour mieux correspondre aux enjeux actuels. Ce texte de bonnes pratiques journalistiques a pour objectif de garantir une couverture médiatique de qualité des thématiques LGBT (Lesbiennes, Gays, Bi, Trans), dans la droite lignée des chartes d’éthique qui encadrent déjà notre profession.

Une cinquantaine de rédactions a ratifié cette charte, parmi lesquelles Le Monde, L’Equipe, Libération, Mediapart, Rue89, Slate, Society, So Foot, Têtu, Closer, Psychologies, Alternatives économiques, Ouï FM, Radio Nova (liste complète ci-dessous)…

L’Association des Journalistes LGBT (AJL) se félicite de cette mobilisation inédite en France et appelle les autres rédactions à rejoindre le mouvement, afin de garantir à l’ensemble du public une information de qualité, qui reflète la société telle qu’elle est. Pour expliquer sa démarche, l’AJL a publié une tribune dans le journal Libération (également signataire), daté du vendredi 15 mai 2015.

Liste des signataires: Le Monde, L’Equipe, Libération, Les Inrockuptibles, Slate, Mediapart, Rue89, Basta!, Society, So Foot, Doolittle, Pédale!, Radio Nova, Ouï FM, Radio FG, Têtu, Well Well Well, Jeanne Magazine, Hétéroclite, Stylist, NEON, Causette, Psychologies, Closer, Alternatives Economiques, AlterEcoPlus, Streetpress, Brain Magazine, MadmoiZelle.com, Les Nouvelles News, Konbini, Puremedias, Purepeople, Citizen Jazz, Voxeurop, Les Tambours, Yegg Magazine, Lemilie.org, error404.fr, 94.citoyens.com, Mother Shaker, Pressenza, Aficia.info, Pagtour.net, G One Radio, bellaciao.org, Manifesto XXI, 20 Minutes, Radio Saint Ferréol, Binge Audio, 9 lives magazine, L’Obs, Politis, Fréquence ESJ, mixmag.fr

Votre rédaction souhaite signer la charte? contact@ajlgbt.info

CHARTE « LES MEDIAS CONTRE LES LGBTIPHOBIES»

Nous, journalistes et professionnel·le·s des médias, sommes conscient-e-s du rôle que les médias peuvent jouer contre les discriminations. C’est pourquoi nous ratifions la charte d’éthique “Les médias contre les LGBTIphobies” initiée par l’Association des journalistes LGBTI (lesbiennes, gays, bis, trans et intersexes) et consacrée à la couverture juste et respectueuse des thématiques LGBTI. Dans la droite lignée de la charte d’éthique professionnelle des journalistes adoptée en 1918 (amendée en 1938 et 2011), l’objectif est de garantir le droit de l’ensemble du public (LGBTI compris) à une information de qualité, complète, libre, indépendante et pluraliste. L’AJL invite également les signataires de cette charte à consulter son kit “Informer sans discriminer”, à l’usage des journalistes.

Les rédactions signataires de cette charte en cinq principes s’engagent à :

1) Traiter équitablement les lesbiennes, les gays, les bis et les personnes trans et intersexes 

C’est-à-dire, notamment :

  • Faire témoigner des personnes LGBTI dans le cadre de sujets généralistes : société, économie, sports…
  • S’autoriser à mentionner l’orientation sexuelle ou l’identité de genre d’une personne si celle-ci en a fait état, être LGBTI n’est pas un secret honteux.
  • Aborder de la même manière la vie sentimentale et familiale des personnes LGBTI et hétérosexuelles, ni plus ni moins.

2) Garantir un traitement juste et respectueux des personnes trans

C’est-à-dire, notamment :

  • Veiller à respecter le genre social des personnes trans (et non s’en tenir au genre légal), notamment dans l’utilisation des pronoms personnels.
  • Ne pas réduire la transidentité aux opérations chirurgicales de réassignation sexuelle.
  • Eviter les clichés, les blagues de mauvais goût et le sensationnalisme qui occultent la question des discriminations vécues par les personnes trans.

3) Rendre compte de la diversité des communautés LGBTI

C’est-à-dire, notamment:

  • Donner la parole aux lesbiennes.
  • Varier les sujets d’enquête et de reportage.
  • Représenter dans les images la diversité des genres, des âges ou des origines des personnes LGBTI.

4) Respecter l’ensemble du public

C’est-à-dire, notamment :

  • Tenir compte de la diversité de son lectorat/audience
  • Ne pas présumer que les personnes interviewées sont hétérosexuelles
  • Prendre en considération les remarques des associations LGBTI si elles estiment un contenu problématique.

5) Assurer l’égalité entre tou·te·s les collaborateur·rice·s au sein de la rédaction

C’est-à-dire, notamment:

  • Permettre aux confrères et consœurs LGBTI d’exprimer, si ils ou elles le souhaitent, leur orientation sexuelle.
  • Ne pas empêcher les journalistes ouvertement homosexuel·le·s, bis, trans ou intersexes de traiter les questions LGBTI, mais ne pas les y cantonner non plus.
  • Mettre en œuvre des actions destinées à prévenir et sanctionner les discriminations envers les collaborateur·rice·s LGBTI.